Plomberie de Père en fils à votre service depuis 1932
24h/24 et 7j/7 - Déplacement en 20 minutes à Paris

Autres

Une directive liée au remplacement des canalisations en plomb est entrée en vigueur le 25 décembre 2013 pour des raisons sanitaires. Pourtant, jusqu’à maintenant cette réglementation n’est pas prise au sérieux et ne fait pas l’objet d’aucun contrôle par les autorités publiques. La plupart d’entre nous se demandent donc s’il faut encore effectuer ces travaux de remplacement. Vous allez découvrir la réponse dans cet article. 

Pourquoi changer ses canalisations en plomb ?

Afin de savoir le pourquoi de cette norme mise en vigueur en 2013, il va falloir se référer sur la présence de plomb dans l’eau. En effet, selon cette directive, la teneur maximale de plomb autorisée dans l’eau est de 10 microgrammes par litre au lieu de 25. Cette loi s’applique notamment aux immeubles, logements ou appartements édifiés avant 1950 ayant équipés de ce type de canalisations et qui devront faire l’objet d’un diagnostic et d’une remise aux normes. 

L’effet du plomb sur la santé

eau de consommation

Selon une étude menée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), même avec une faible teneur de plomb, son intoxication peut affecter l’intelligence de l’enfant, engendrer des problèmes comportementaux et des difficultés d’apprentissage. Le danger concerne également les femmes enceintes, car l’imprégnation au plomb par l’eau peut accentuer les risques d’obésité pendant la grossesse voire un avortement spontané

Contrairement donc aux idées reçues, l’exposition au plomb présente un danger réel à notre santé. La loi sur le remplacement des canalisations en plomb mérite d’être passée en revue, car cela touche les publics particulièrement les enfants et les femmes enceintes. Toutefois, la pénétration de plomb dans l’eau est minime par rapport à celle des peintures. De plus, les cas d’intoxication associée à l’existence de plomb dans l’eau potable sont occasionnels. 

Le respect de la norme réglementaire d’un logement décent

Les immeubles construits en amont de 1950 sont considérés comme des logements où le plomb était utilisé en grande partie. C’est pourquoi la réglementation vise en particulier les logements bâtis avant cette date. Or, en 2013, plus de 7.5 millions des appartements sont concernés y compris les habitats à Paris.  Certes, les contrôles et les sanctions du non-respect semblent inexistants, par contre, il est recommandé d’effectuer les travaux nécessaires liés à la mise en conformité

De plus, depuis l’application de cette norme, un vice de conformité pourra engager la responsabilité d’un propriétaire ou d’un syndic de copropriété. D’après le décret sur le logement décent, le bailleur a l’obligation de livrer à son locataire un bien loué dépourvu de risque pour la santé. Les syndics de copropriété, quant à eux, sont tenus d’informer et de conseiller leurs copropriétaires. En outre, en cas de conflit en justice entre propriétaire ou locataire, ce dernier pourra accuser le bailleur pour la non-conformité.

Que faire pour remplacer mes canalisations en plomb ?

diagnostic concentration en plomb

En premier lieu, avant de procéder au remplacement de vos canalisations en plomb, il faudra faire établir un diagnostic. Au cas où la concentration de plomb excède les 10 microgrammes par litre, vous pouvez envisager le changement. Inférieur à ce seuil, vous êtes tranquille. 

Quels matériaux de canalisations choisir en remplacement ?

Vous avez plusieurs alternatives en ce qui concerne les matériaux de substitution au plomb à savoir les canalisations en PVC, à la fonte, en PER ou en cuivre… Cette dernière s’avère être une meilleure solution, car le cuivre est un métal à la fois salubre, rentable et durable. C’est d’ailleurs un matériau préféré dans la conception des tuyaux d’eau potable vu ses propriétés anti-bactéries, anti-algues et anti-champignons, ce qui favorise la conservation d’une eau saine. 

Le renouvellement partiel ou les techniques alternatives ne sont pas conseillés, car ces approches ne permettront pas de garantir le respect de la directive sur le remplacement des canalisations en plomb. Le Ministère de la Santé recommande plutôt de changer entièrement non en partie les conduits d’eau potable en plomb. Cela vous évitera, en effet, des mauvaises surprises telles que l’incompatibilité des matériaux, l’électrolyse ou la réduction de débit

Vers qui se tourner pour l’analyse d’eau et les travaux de remplacement ?

La mise en place de l’analyse d’eau doit être confiée à un professionnel agréé par le ministère de la santé ou accrédité par le COFRAC. Ce professionnel établira probablement plusieurs prélèvements dans la journée. Le prix de cette analyse coûte environ entre 50 à 80 euros par échantillon. À noter que les frais de ce diagnostic sont à la charge du propriétaire ou du syndicat de copropriété. 

Dans le cadre de remplacement des canalisations en plomb, le bailleur ou le syndic de copropriété peuvent solliciter l’aide d’une entreprise de plomberie ou un plombier qualifié. Sur ce site, si vous disposez un appartement à Paris, vous pouvez contacter des plombiers chevronnés et habitués de cette tâche. 


Articles similaires

BESOIN D'UN CONSEIL ?

Laissez votre numéro, notre équipe vous recontacte dans les plus brefs délais.

Envoyé !

Erreur serveur

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site référencé sur Bonjour Artisan Dépanneur du coin Travaux à la pelle Rénovation Service

Connexion